Les cyclistes comptent !… pour le "comptage cordon"

Type d'étude: 
Observatoire
Région(s): 
Région de Bruxelles-Capitale
État: 
Terminée

Le 21 mai 2015, Pro Velo R&D a organisé "Les cyclistes comptent !", un comptage unique entre 7h15 et 9h15 dans le cadre d'une étude intitulée "comptage cordon pour cyclistes" commandée par Bruxelles Mobilité.

Quel était l'objectif de l'action ?

Grâce aux comptages, Pro Velo R&D a évalué le flux de cyclistes entrant dans un périmètre défini à un moment précis. Ces chiffres ont ensuite été associés à des données transmises quotidiennement par des compteurs automatiques posés en voirie. Ceci afin de prendre en compte les variations liées aux conditions météorologiques. Toutes ces données seront intégrées à un modèle multimodal stratégique en vue de l’élaboration du prochain Plan de mobilité de la Région.

Le modèle multimodal : qu’est-ce que c’est ?

Un modèle multimodal de déplacements est une modélisation mathématique qui reproduit les comportements des personnes qui se déplacent dans l’aire métropolitaine un jour ouvrable moyen. Son élaboration repose sur des enquêtes et des comptages qui permettent de disposer d’une vue claire de la situation existante en matière de mobilité. A partir de ces données, il est ensuite possible de procéder à un suivi des évolutions de la mobilité et de considérer différents scénarios d’évolution. Ces données participent donc à la construction d’un outil d’aide à la décision en matière de mobilité.

Quels résultats pour le comptage ?

La répartition des flux de cyclistes était loin d’être homogène puisqu’un peu plus de la moitié des deux-roues comptabilisés se sont concentrés sur seulement 15 carrefours. Toutefois, chaque compteur a compté au moins un cycliste.

L’ensemble des données compilées permet de tirer des conclusions intéressantes. Du point de vue de la répartition hommes-femmes, les résultats restent dans les ordres de grandeurs enregistrés dans le cadre de l’Observatoire : 64% d’hommes et 36% de femmes le 21 mai quand l’Observatoire en enregistrait respectivement 68,5% et 32,5% sur l’année 2014. Notons que les points d’observation comme la tranche horaire ne sont pas identiques à ceux de l’Observatoire, il faut donc se garder de tirer des conclusions de ces chiffres en matière de tendances.

Concernant les genres, plusieurs carrefours présentant une importante proportion de femmes sont situés sur des axes parallèles à des voiries à forte charge de trafic : la chaussée de Haecht et la rue de la Poste encadrent la rue Royale Sainte-Marie, la rue Luther est parallèle à la chaussée de Louvain, la rue du Lycée est parallèle à la rue de l’Hôtel des Monnaies, et la rue des Francs parallèle à l’avenue de Tervuren.

Ces voiries diffèrent de celles où plus de 80% d’hommes ont été comptabilisés. Parmi celles-ci, les trois plus importantes sont localisées aux abords de la Gare du Midi. Une quatrième se situe sur l’avenue de la Reine, entre le canal et la voie de Chemin de fer.

Encore merci aux compteurs et à Dioxyde de Gambettes qui a soutenu ces derniers avec efficacité et bonne humeur pendant les deux heures du comptage !